Secrétariat ASPCo
Rue du Conseil-Général 12 – 1205 Genève
+41 22 320 16 58
Médiathèque
> Livres
Imagerie mentale et psychothérapie
Grazia Ceschi & Arnaud Pictet
Mardaga
février 2018

Un ouvrage de référence sur l’imagerie mentale et son utilisation en psychothérapie

Mis à l’honneur depuis de nombreuses années, le cerveau ne cesse de nous étonner. Des chercheurs ont ainsi découvert toute la puissance que pouvaient revêtir les images qui nous viennent naturellement en tête à l’évocation de l’une ou l’autre chose dans le cadre des psychothérapies.
Le cerveau au centre des recherches scientifiques !

Depuis plusieurs années, la communauté scientifique s’intéresse à notre cerveau et à son fonctionnement. Grâce aux évolutions récentes, il est désormais possible de mesurer empiriquement l’impact que certaines techniques ont sur cet organe. Au cours des recherches, il a également été démontré l’efficacité thérapeutique de l’intervention sur les images mentales problématiques en vue de soulager un patient en souffrance.

Des outils concrets pour aider les personnes souffrant de troubles émotionnels

L’ouvrage constitue la première synthèse en langue française des techniques d’intervention fondées sur les processus cognitifs d’imagerie mentale. Si les auteurs offrent un compte-rendu de la recherche scientifique sur le domaine, ils n’en oublient pas pour autant la pratique et proposent aux lecteurs de nombreux outils qu’ils pourront utiliser dans le cadre du suivi de personnes souffrant de stress post-traumatique, de dépression, de TOCs, etc. Ils sont, pour la plupart, totalement inédits.

À propos des auteurs
Grazia Ceschi et Arnaud Pictet travaillent tous deux au sein de l’Unité de psychologie clinique des émotions et du traumatisme de l’Université de Genève. La première est psychothérapeute, formatrice et superviseur en psychothérapie cognitive. Elle est également maître d’enseignement et de recherche à l’Université de Genève. Le second est psychologue clinicien et chercheur. Ils sont tous deux membres du pôle d’excellence en Sciences affectives.


Commentaires

Laisser un commentaire